Regarde les lumières mon amour

Regarde les lumières mon amour, de Annie Ernaux

Roman entre autobiographie et essai qui nous entraîne dans un univers dont nous sommes coutumiers dans la vie de tous les jours : les grandes surfaces. Lieu qui habituellement n’est pas prisé par les auteurs pour en faire le sujet de leur livre. Pourtant, Annie Ernaux fait le choix d’en faire le centre de son roman. shopping-mall-2605815_960_720

Annie Ernaux, auteure que je ne connaissais pas encore vraiment. J’ai découvert ce livre en cherchant ce que je pouvais faire avec mes élèves l’année prochaine. On m’a présenté son roman comme étant « la fresque de la vie humaine dans les supermarchés » (dixit une collègue). « Fresque de vie humaine » ok ça m’intéresse, « dans les supermarchés » un peu plus perplexe.

Finalement je me suis laissée tenter par la lecture. Une petite matinée pour le lire suffit.

Résumé : Pendant presque un an, l’auteure décide de raconter ses visites à l’hypermarché de Cergy où elle a l’habitude de faire ses courses. Elle va noter ses observations et faire ressortir de petites choses auxquelles les « habitués » de supermarchés ne font plus attention. Elle nous fait par de ses petites découvertes hilarantes, mignonnes, énervantes ou qui nous font réfléchir. Elle nous décrit cet univers tout au long d’une année et de ses grands événements.

Avis : agréablement surprise par ce roman. Ecrit dans un style simple, sans grande emphase ni autre figure d’écriture, l’auteur nous livre son journal intime de ses visites au supermarché. Elle met en avant les stratégies commerciales des magasins (dont nous n’avons pas spécialement conscience). Elle fait également le portait des personnes qu’elle croise : les employés (le monsieur de la caisse qu’elle n’avait jamais vu « normal, je suis dans les rayons normalement »), les autres clients (qui essayent parfois de faire la conversation, surtout au rayon « animaux »)….

Le titre est une phrase du livre prononcée par une maman à son enfant en poussette (mettant en avant que la visite au supermarché au moment des illuminations de noël n’est pas pour faire les courses mais plutôt une sortie divertissante).

Bonne lecture qui nous ouvre un peu les yeux sur notre façon de consommer au quotidien.

Pour finir : je vais faire travailler mes élèves sur ce bouquin. Le choix du thème traité est idéal pour des jeunes pour qui « avoir » est de plus en plus important. Le tableau que nous brosse l’auteure va permettre d’interroger sur la société de consommation dans laquelle nous vivons actuellement. J’espère que ça leur plaira (car ce roman fera partie des œuvres à présenter à l’oral du bac)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s